Rechercher
  • Sabrina

Les questions de management dans les start-ups

(article sur linkedIn) Merci Lydie Catalano. Bravo à Julien Derimer de lancer cette discussion.

J'ai vu se produire les désastres dont il est question dans votre post. Les problèmes sont aussi nombreux qu'il y a de start-up. Les questions qui pourraient être posées relèvent du bon sens :


* Faisons-nous ce que nous devons faire ? Certes au niveau de l'entreprise et de ce qu'elle apporte à son éco-système, mais également dans son rôle de CEO vis-à-vis des parties prenantes. Et les salariés en sont une non négligeable.


* Le faisons-nous bien ? architecture globale, organisation pour délivrer, RH, opérations, qualité etc. C'est souvent là que la bât blesse. L'idée est là, le désir aussi, l'élan, l'énergie mais ça capote sur l'orga très souvent : une structure claire, des objectifs communs décidés ensemble, et des actions pour attester d'une avancée en mode "focus" par exemple


* Et surtout, y prenons-nous du plaisir ? Là aussi, ce sentiment est un excellent indicateur pour être stimulé à regarder ou à agir : moins de plaisir, sentiment de lourdeur dans l'atmosphère, portes fermées, tristes mines dans l'équipe, "bonjour" dit du bout des lèvres, soit de très nombreux indicateurs de l'état de l'équipe qui sont autant de signaux clairs pour les dirigeants.


Après c'est une décision : laisser passer ? Continuer la longue course en avant en espérant que cela va se régler tout seul ? (parfois oui, mais si cela revient qu'en faire ?) Regarder en face : parfois un mot, une présence, un temps pour se poser seul ou avec un pair et réfléchir peut suffire pourvu que cela soit fait très tôt.


Et si cela ne suffit pas, savoir qu'il y a des solutions et qu'il y a des professionnels qui peuvent vous accompagner et qui savent composer avec les situations devenues complexes.

Oui le mode "Quick and Dirty" fonctionne bien au début pour lancer l'idée, avoir les premières réussites mais il rencontre une limite lorsqu'il s'agit de grandir.

Oui, automatiser, faire des plateformes qui processent tout est bien mais elles n'exonèrent pas de vivifier la flamme régulièrement et garder un lien chouette dans l'équipe.

Nombreuses entreprises peuvent même péricliter à ce stade. Il y a comme un mur et parfois, prendre un temps, permet de consolider pour aller encore plus haut à l'avenir !


Plus d'infos ici : https://lnkd.in/drh8JGPQ

NB : les start-ups sont concernées par le premier stade en particulier.


Ou là un livre écrit avec mon ami et collègue Daniel Genton - HEC Paris / De Boeck : https://lnkd.in/eXtAdsJv

7 vues0 commentaire